One City

Publié le par Caledonia

 

 

One_city

One City de Alexander McCall Smith, Ian Rankin et Irvine Welsh

 

Préfacé par J.K. Rowling

 

Editions Music and Entertainment Books, 166 pages, 2010

 

Ce recueil de nouvelles a été édité pour soutenir l'association One City à Edinburgh, qui se bat pour essayer de rapprocher les différentes classes sociales d'Edinburgh pour en faire une ville solidaire, pour soutenir l'éducation et l'aide sociale dans toute la ville.

 

Je ne découvrais pas ces trois auteurs donc ce fut avec un réel plaisir que je les retrouvais en ouvrant ce livre. En lisant ce recueil, j'ai particulièrement apprécié le fait que les trois auteurs ont joué le jeu pour cet ouvrage et n'ont pas ressorti une vieille nouvelle de leur tiroir. J'aimerais bien connaître la private joke entre eux, mais tous trois on réussi à placer un tigre dans leur nouvelle. C'était pas gagné, je vous rappelle que chacune de ces nouvelles se passe à Edinburgh.

 

Irvine Welsh ouvre le bal dans ce recueil avec sa nouvelle intitulée Murrayfield (qu'est-ce qu'on se marre) (Murrayfield, (You're Having a Laugh) en anglais) qui raconte la folle histoire d'un tigre échappé dont on ne sait trop où et qui est en train de faire la peau à tout un voisinage, à Murrayfield. C'est ensuite Alexander McCall Smith qui nous raconte Le triste destin de Kitty Da Silva (The Unfortunate Fate Of Kitty Da Silva), ou l'histoire d'un jeune médecin indien qui a un peu de mal à comprendre les us et coutumes de la vie écossaise et à ne pas faire de grossières erreurs dans le code de conduite à suivre. Enfin, Ian Rankin dans Que le spectacle commence! (Showtime), nous apprend comment un SDF déserte quelque peu la coupe du monde de football des SDF à Edinburgh (!) car il se découvre subitement une passion pour la magie.

 

DSCF8318

 

J'ai beaucoup aimé la tonalité de ce recueil, chacun de ces auteurs aborde des sujets sensibles dans la société écossaise actuelle : La pauvreté, la drogue, l'alcool, l'immigration et le racisme etc... mais il le font avec beaucoup de respect, de sensibilité et d'humour, ce qui en fait un ouvrage amusant à lire. Les choses sont montrées du doigt, mais en aucun cas on tombe dans le tragique ou le larmoyant. Chacun a été fidèle à ce que l'on connaît de leurs autres oeuvres, un oeil cynique et amusant de la part de Irvine Welsh, Alexander McCall Smith et son humanisme tournée vers les minorités avec toujours son humour et sa bonne humeur bien sûr, et enfin Ian Rankin et son regard ironique et décalé sur la société.

 

Je vous recommande donc ce livre, soit pour découvrir les auteurs, car c'est une bonne occasion, ou si vous les connaissez déjà, pour vous replonger avec plaisir dans leur univers à travers ces textes inédits.

 

Un grand merci à Flore des Editions Music and Entertainments Books pour cette belle découverte.

 

Lu dans le cadre de "Un mois, un auteur" consacré à Irvine Welsh au mois de juin 2011.

 

 2550

 

 

A venir :   Juillet : Elizabeth Gaskell

                Août : Robert McLiam Wilson

Commenter cet article